Les compétences et qualités d’une auxiliaire de puériculture

La profession d’auxiliaire de puériculture requiert des qualités humaines intrinsèques au métier et un savoir-faire.

L’auxiliaire de puériculture occupe une place centrale dans une équipe. La prise en charge de l’enfant dans une crèche, une maternité ou en pouponnière est globale : surveillance, éveil et accompagnement vers l’autonomie.

L’auxiliaire de puériculture a une relation de proximité avec l’enfant et sa famille.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Les capacités demandées à l’auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture nécessite de garder sa place de professionnelle, en préservant le lien parents / enfants et en maîtrisant sa charge émotionnelle.

Les établissements proposent des formations pour aider les professionnels de santé à prendre du recul, tout en restant efficaces auprès des petits patients.

Disponibilité et écoute pour un maximum de sérénité

A la crèche, l’auxiliaire de puériculture assure l’accueil des enfants, qui quittent leur domicile pour passer une journée en structure, en créant un lien de confiance.

La séparation peut être douloureuse pour l’enfant, mais également pour le parent. La professionnelle doit donc se montrer bienveillante, disponible et à l’écoute.

Patience et maîtrise de soi, en toutes circonstances

L’enfant s’exprime beaucoup par les pleurs. Le volume sonore est rapidement très haut. C’est pourquoi la profession d’auxiliaire de puériculture requiert de la patience, de la maîtrise de soi, de la douceur mais également de la fermeté, afin de rassurer l’enfant.

Respect et tolérance envers toutes les familles

Toutes les enfants n’ont pas le même mode d’éducation. De diverses origines, le cercle familial de l’enfant peut avoir une confession religieuse différente ou des habitudes de vie peu communes.

Tant que l’enfant n’est pas en danger, il est nécessaire de faire preuve de respect, de tolérance et de discrétion, lors de la transmissions d'informations par les familles.

Empathie pour apporter son soutien aux enfants

Dans les services hospitaliers ou structures de prise en charge du handicap, la souffrance de l’enfant est un élément difficile à supporter.

Pour les soutenir dans des épreuves, l’auxiliaire de puériculture doit accorder toute son attention à l’enfant et faire preuve d’empathie.

Réactivité et sang froid pour une attitude neutre

En cas de problème, elle doit rester professionnelle et modérée. Il est essentiel de bien maîtriser le côté émotionnel, sans céder à la panique.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les facultés nécessaires au poste d’auxiliaire de puériculture
Les qualités d'une auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire rime avec un accompagnement de l’enfant au quotidien, que ce soit pour un court séjour ou durant plusieurs années.

La professionnelle ne peut pas se reposer sur ses acquis : elle doit se renouveler sans cesse, pour ne pas tomber dans la routine.

Dynamisme au sein d’une équipe

Travailler en équipe demande des compromis. Il est nécessaire de composer avec le caractère de chacun et de respecter la hiérarchie. A son propre niveau, la professionnelle doit faire preuve d’initiative : une fois formée, elle n’a pas besoin d’être dirigée en permanence par la puéricultrice ou l’éducatrice de jeunes enfants.

L’aptitude physique de l’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture doit être en excellente condition physique, tout au long de sa carrière. L’auxiliaire de puériculture répète un grand nombre de fois, les mêmes gestes durant la journée. Elle sollicite énormément son dos, en portant les enfants, en les relevant quand ils tombent ou en étant assise à même le sol.

De plus, une solide immunité est nécessaire, car les enfants à la crèche développent leurs défenses immunitaires et attrapent des maladies infantiles.

Les aptitudes professionnelles de l’auxiliaire de puériculture
Travailler en équipe avec des auxiliaires de puériculture

L’année de formation théorique et les stages de terrain permettent d’acquérir des compétences professionnelles, afin d’être capable d’avoir plusieurs enfants sous sa responsabilité, en toute sécurité.

Un sens des responsabilités accru

Dans toutes les structures de soin ou d’accueil pour enfants, le travail est soumis à une organisation rigoureuse.

La professionnelle paramédicale doit donc appliquer l’organisation de travail à la lettre. Néanmoins, elle doit faire preuve de mesure et de souplesse, pour prendre en compte les besoins de chaque enfant. Son travail peut l’amener chaque jour, à se remettre en question et avoir une réflexion, pour se perfectionner.

Une vigilance permanente sur les enfants

Au-delà de son sens de l’observation, l’auxiliaire de puériculture doit anticiper une situation dangereuse. Elle doit garder un oeil en permanence, sur les enfants placés sous sa responsabilité. En cas d’indisponibilité momentanée, elle délégue sa mission à une collègue.

De l’imagination pour distraire les petits

Les enfants ont besoin de changer d’activité très souvent. L’auxiliaire de puériculture doit proposer des activités différentes et originales : l’inventivité et l’imagination permettent de mieux comprendre les plus jeunes et instaurer une relation de proximité.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS