La formation initiale de l’auxiliaire de puériculture

Durant la formation de 10 mois en alternance, l’élève auxiliaire de puériculture partage son temps entre les cours théoriques de 8 modules et des stages sur 24 semaines.

Elle débute généralement au mois de septembre et se termine en juin, avec 3 semaines de vacances, au cours de l’année.

Quelques établissements proposent 2 promotions par an, la seconde formation démarrant en janvier, avec 7 semaines de congés en été.

Tous les thèmes nécessaires à l’exercice du métier d’auxiliaire de puériculture sont abordés. A la sortie de l’école, la professionnelle doit être opérationnelle et apte à s’occuper d’enfants sur son lieu de travail.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Les modules de cours théoriques en école

La formation théorique permet d’acquérir des compétences professionnelles : connaissances sur la santé de l’enfant, protocoles d’hygiène...

Elle comprend 8 modules en institut de formation, qui s’étale sur 18 semaines, soit 630 heures environ.

  • Le module 1 traite de l’accompagnement d’un enfant dans les activités quotidiennes (5 semaines). L'enfant évolue très vite et ce module sert à détailler les phases de développement, mais également les parents dans leur rôle éducatif.
  • Le module 2 détaille l’état clinique d’une personne à tout âge (2 semaines).
  • Le module 3 enseigne toutes les activités d’éveil de la vie quotidienne et les soins à l’enfant (4 semaines), par exemple : préparation des biberons, solution de réhydratation, traitement de fièvre, change ou soins des yeux
  • Le module 4 permet de préserver son corps, grâce à l’ergonomie (1 semaine). Il aborde les notions de charge physique et mentale liée au travail, les pathologies classiques de l'auxiliaire (lombalgies), les gestes et les postures en matière de manutention.
  • Le module 5 aide à favoriser la relation et la communication (2 semaines). Il parle de la bientraitance et de son positionnement en tant que professionnelle, auprès de la famille.
  • Le module 6 donne toutes les techniques sur l’hygiène des locaux (1 semaine). Ce vaste sujet comprend les sources de contamination, les différents agents pathogènes, les différents modes de transmission et les mesures de prévention.
  • Le module 7 renforce le travail d’équipe, grâce à la transmission des informations (1 semaine). Le but de ce volet est d'assurer la continuité des soins et une bonne prise en charge du patient.
  • Le module 8 se focalise sur l’organisation du travail (1 semaine), abordant les différents contextes de travail.

Quelques écoles proposent un module supplémentaire d’environ 50 heures, de préparation aux concours d’auxiliaire de puériculture de la fonction publique hospitalière ou territoriale, de catégorie C, que l’auxiliaire de puériculture peut passer, une fois son diplôme obtenu, afin de devenir fonctionnaire.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Le déroulement des stages en structures de la petite enfance
Formation initiale

Le stage au cours de la formation d’auxiliaire de puériculture permet d’acquérir des savoir-faire de professionnelle sur le terrain.

Grâce au stage, l’élève met en application ses connaissances théoriques et échange avec des professionnels, sur les pratiques. La future auxiliaire de puériculture côtoie les enfants et les familles au plus près.

Le stage est utile pour une meilleure orientation professionnelle. La future auxiliaire de puériculture peut se faire un avis sur les différents types de structures et découvrir leur fonctionnement, grâce à la diversité des lieux de stage de la formation.

Grâce à cette immersion professionnelle, l’élève prépare activement sa future recherche d’emploi, en déterminant vers quelle structure elle se projette de travailler : maternité, crèche...

Chaque stage est encadré par une convention signée par l’organisme de formation, l’établissement d’accueil et l’élève. Ce dernier bénéficie d’une assurance et d’une protection en cas d’accident.

De plus, un tuteur de l’organisme de formation vient rendre visite à l’élève, pour faire le point avec l’élève et son référent, au cours du stage.

Un stage à l’étranger dans le cadre de la formation
Déroulement du stage

Au cours de la formation, l’auxiliaire de puériculture effectue 6 stages qui sont évalués pour l’obtention du diplôme d’Etat.

Le lieu d’un des 6 stages est laissé au libre choix de l’élève. Ce stage est appelé stage optionnel. Il doit avoir une cohérence avec son projet professionnel ou faire découvrir un secteur de travail.

L’élève peut faire une demande pour réaliser un stage à l’étranger. Il peut être l’opportunité d’étoffer son expérience professionnelle sur son CV.

La destination et les conditions de stage doivent être validées par l’équipe pédagogique de l’institut de formation.

Le stage à l’étranger peut s’effectuer dans un pays de l’Union européenne ou dans le monde entier (Québec). Il peut avoir une vocation humanitaire comme en Afrique (Bénin, Burkina Faso, Sénégal) ou en Asie (Vietnam, Cambodge).

L’élève peut être encadrée par une organisation non gouvernementale (ONG). En cas d’instabilité géopolitique, l’école se réserve le droit d’annuler le stage.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS