Salaire de l’auxiliaire de puériculture dans le secteur privé

Dans tous les établissements privés de la petite enfance, qu’il soit à but lucratif ou non lucratif, le niveau des salaires est fixé par la convention collective.

Avec un salaire moyen autour de 1300 euros en début de carrière, une revalorisation du salaire peut également intervenir, au cours de la carrière professionnelle, par le biais de primes.

La prime d’ancienneté, qui varie entre 3 et 20% du salaire brut, est notamment accordée aux auxiliaires de puériculture, en fonction du nombre d’années de carrière.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

La convention collective applicable dans le milieu associatif

La convention collective est différente selon le secteur d’exercice du métier de l’auxiliaire de puériculture. Les auxiliaires de puériculture sont rattachées à la convention collective nationale des acteurs du lien social et familial : centres sociaux et socioculturels, associations d'accueil de jeunes enfants, associations de développement social local du 4 juin 1983 (comme les maisons pour tous ou les patronages laïques).

Les auxiliaires de puériculture ne sont couvertes que depuis 2009, par le biais de l’avenant n°2-09 du 11 juin 2009 portant modifications de la convention.

La rémunération de la professionnelle est indexée sur la pesée, à laquelle on multiplie la valeur du point. La pesée est le nombre de points, attribués à un salarié, à la manière d’un coefficient. Elle est calculée, en fonction de critères détaillés dans la convention collective comme la formation requise, la complexité de l’emploi, l’autonomie, les responsabilités et l’aspect relationnel. Pour une auxiliaire de puériculture, la pesée minimale est de 300 et le maximum est établi à 407.

La rémunération peut être augmentée, grâce à la rémunération individuelle supplémentaire (RIS). Ce pourcentage du salaire évalué lors de l’entretien individuel par l’employeur dépend de 2 critères : la présence de la salariée au cours de l’année et son investissement au sein de la structure.

Exemple au 1er janvier 2012 :

La valeur du point de cette convention est fixée à 52,50 €. Une auxiliaire de puériculture diplômée en début de carrière est dotée d’une pesée de 300 points.

Calcul : 52,50 x 300 = 15750 / 12 = 1312,5 euros qui est son salaire mensuel brut
L’employeur peut attribuer 0,5% de RIS pour l'expérience et 0,25% de RIS pour l'atteinte des objectifs préalablement fixés.

Calcul de la RIS : 0,75 x 1312,5 = 9,84 euros
La RIS s’ajoute au salaire mensuel : 9,84 + 1312,5 = 1322,34 euros de rémunération mensuelle globale.
Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les autres conventions collectives applicables
Convention collective milieu associatif

L’auxiliaire peut dépendre de conventions collectives différentes, selon son lieu de travail. Au sein des structures privées, la rémunération peut varier en fonction du coefficient.

Les cliniques privées

Au sein d’un établissement privé de santé, la convention collective nationale de l'hospitalisation privée du 18 avril 2002 s’applique à l’auxiliaire de puériculture. Dans la filière soignante, l’auxiliaire occupe une position d’employée qualifiée, en raison de son diplôme d’Etat et des connaissances techniques requises. En début de carrière, le coefficient de départ est de 190.

Les associations hospitalières ou fondations

Ces auxiliaires de puériculture exerçant dans des associations hospitalières sont rattachées à la convention collective nationale des établissements privés d'hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif du 31 octobre 1951. Le coefficient de référence est de 351, pour l’auxiliaire de puériculture.

Les établissements d’accueil pour enfants handicapées

Les auxiliaires de puériculture exerçant dans des Instituts médico-éducatifs (IME), les pouponnières à caractère sanitaire, les centres d'action médico-sociale précoce (CAMSP) sont régies par la convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966, mise à jour au 15 septembre 1976.

Vu le degré de technicité du travail de l’auxiliaire de puériculture auprès des enfants handicapés, l’auxiliaire de puériculture bénéficie d’un coefficient de 440.

Temps de travail, représentation du personnel et avantages de l’auxiliaire
Conditions de travail auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture travaillant dans le secteur privé, bénéficie de droits régis par le Code du Travail. En cas de conflit entre la salariée et l’employeur, le Conseil des Prud’hommes est la juridiction compétente.

Le temps de travail et les congés

Chaque auxiliaire de puériculture dispose de 2 jours et demi ouvrables de congés payés, par mois de travail effectif pendant la période de référence fixée légalement du 1er juin de l’année précédente au 31 mai de l’année en cours.

Conformément à l’article L.223-8 du code du travail, le salarié a le droit de prendre au moins 24 jours ouvrables pendant la période du 1er mai au 31 octobre. Toutefois, une partie des congés peut être prise en dehors de cette période en accord avec l’employeur et le salarié.

Le métier étant exercé à 99% par des femmes, un grand nombre d’auxiliaires de puériculture bénéficient d’un temps partiel, pour articuler vie professionnelle et familiale. La salariée peut demander un temps partiel ou peut se voir imposer une réduction de temps de travail par son employeur.

La participation représentative et / ou syndicale à la vie de l’établissement

L’auxiliaire de puériculture peut, comme tout salariée, faire partie des instances représentatives du personnel. En tant que droit fondamental reconnue à tout employé, l’auxiliaire de puériculture peut adhérer à un syndicat et devenir délégué syndicale.

Les avantages en nature

Selon la taille et le fonctionnement de l’établissement, l’auxiliaire de puériculture peut jouir d’avantages comme les réductions pour des spectacles, des voyages organisés, des cadeaux pour les enfants à Noël. Cela varie généralement en fonction du budget et de l’activité du Comité d’entreprise. Elle peut également bénéficier d’une protection sociale favorable, comme une mutuelle à tarif préférentiel ou profiter de chèques restaurant ou vacances.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS