Les missions et activités de l’auxiliaire de puériculture

Au sein d’une équipe pluridisciplinaire, l’auxiliaire de puériculture veille, à travers l’ensemble de ses charges qui lui incombent, au bien-être de l’enfant.

Le travail de l’auxiliaire de puériculture varie en fonction du public auprès duquel elle intervient, de l’âge des enfants, de leur degré d’autonomie et de son secteur d’activité. Dans un lieu de soin, elle aura pour mission de surveiller l’état de santé du petit.

Un enfant bien portant n’a pas les mêmes besoins qu’un enfant malade ou handicapé. Au sein d’une structure d’accueil collectif, la réalisation d’activités d’éveil et l’hygiène occupent une majeure partie de la journée d’une salariée. Bien que le métier offre beaucoup de polyvalence, un grand nombre de tâches sont similaires, quelque soit la structure dans laquelle l’auxiliaire de puériculture intervient.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Les tâches fondamentales assurées par l’auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture est, avant tout, basé sur un travail d’observation, pour repérer les besoins de l’enfant. L’auxiliaire de puériculture partage tous les temps forts de la journée d’un enfant.

Les soins de nursing pour accompagner l’enfant au quotidien

En accueil collectif, le change, le biberon ou la toilette sont des moments privilégiés pour l’enfant. La professionnelle se consacre à 100% à l’enfant, durant un court laps de temps, ce qui favorise l’échange et offre une parenthèse de calme.

Des activités d’éveil pour aider au développement de l’enfant

L’auxiliaire de puériculture assure des activités d’éveil pour distraire l’enfant et favoriser son autonomie. Les activités doivent se faire en toute sécurité. Les enfants aiment la diversité : pour les petits, en crèche, il est impératif de changer d’activité, tous les quarts d’heure, voire toutes les 10 minutes, ce qui demande un grand sens créatif et de la patience.

Les activités doivent être adaptées à l’âge et l’état de santé de l’enfant. Elles peuvent prendre des formes multiples : musique, chant, coloriage, loisirs créatifs, peinture, construction… Malgré sa simplicité, une activité peut demander énormément d’efforts à l’enfant comme l’apprentissage d’un nouveau jeu ou de la marche.

Un suivi administratif rigoureux

L’auxiliaire de puériculture est en charge de tâches administratives, en crèche, maternité, hôpital ou PMI. Elle met à jour le dossier médical de l’enfant et doit veiller à la rédaction de transmissions écrites pour l’ensemble de l’équipe.

Ce travail va de pair avec la notion d’observation. Elle peut également noter des informations données par les parents, sur le sommeil, la digestion et les heures de repas.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’hygiène de l’environnement de l’enfant
Les soins de bébé réalisés par l'auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture est rythmé quotidiennement par des tâches d’hygiène.

L’auxiliaire de puériculture assure le nettoyage des locaux, du matériel et des jouets, chaque jour. Dans chaque structure, il existe de nombreux protocoles d’hygiène, en plusieurs étapes, à respecter scrupuleusement.

Pour la réfection des lits, le circuit du linge doit être respecté, afin que le linge sale n’entre pas en contact avec le linge propre. En fonction des structures et des services, la désinfection est quotidienne.

En période des épidémies de gastro-entérite ou de bronchiolite, les mesures d’hygiène peuvent être renforcées, avec des mesures draconiennes à suivre à la lettre.

Considéré comme répétitif et rébarbatif, le travail de propreté est souvent l’aspect le moins apprécié par les auxiliaires de puériculture. Toutefois, il participe à la sécurité sanitaire de chaque établissement, que ce soit en crèche ou en maternité.

De plus, il est essentiel, en service de pédiatrie, afin de lutter activement contre les maladies nosocomiales.

Une fonction d’auxiliaire auprès du personnel soignant
Le rôle de l'auxiliaire de puériculture

A l’hôpital, les puéricultrices réalisent des soins techniques sur les enfants. En fonction de multiples facteurs (âge, caractère, état de santé), l’enfant peut ne pas tolérer les soins prodigués et montrer de manière démonstrative, son refus.

L’auxiliaire de puériculture peut être une aide précieuse lors de soins techniques : prise de sang, perfusion, ponction lombaire, changement de pansement...

Elle assiste l’infirmière, afin que le soin se passe au mieux tel que le fait de lui donner les instruments à usage unique. Elle peut tout simplement être une présence pour soutenir ou divertir l’enfant.

Au sein d’une PMI, elle peut préparer le travail de la puéricultrice, en mesurant et en pesant le bébé. Dans les IME (institut médico-éducatif), elle assiste les enfants handicapés dans tous les gestes de la vie quotidienne.

La professionnelle a une mission de transmission des informations à ses collègues et sa direction. En raison de sa proximité avec l’enfant et la famille, elle doit trouver le juste milieu entre le secret professionnel et la circulation de l’information, qui doit se faire entre l’auxiliaire de puériculture, l’équipe et les parents.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS