Le métier d’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture assure les soins élémentaires (nursing et soins de confort) du bébé ou du jeune enfant, de la naissance jusqu’à l’âge de ses 6 ans.

L’auxiliaire de puériculture a pour mission principale de répondre aux besoins des enfants accueillis, pour leur bien-être. Elle peut également offrir un soutien aux parents.

Son rôle est également d’assurer la sécurité, l’hygiène et le confort de l’enfant, sous la responsabilité d’une puéricultrice, d’une infirmière, d’un médecin ou d’une sage-femme. Elle doit garder une juste distance professionnelle avec l’enfant et sa famille, en intégrant les pratiques de l’établissement.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Une professionnelle au service de la petite enfance

L’auxiliaire de puériculture est une professionelle de santé incontournable dans le paysage sanitaire et paramédical.

Le métier d’auxiliaire de puériculture est en lien direct avec la santé des enfants. De 0 à 6 ans, ils traversent une période de croissance ininterrompue, avec des troubles de santé spécifiques. Les enfants ont besoin d’un encadrement professionnel, dans des structures d’accueil adaptées.

Cette profession complète requiert une solide formation, pour assumer ses missions et activités. Courte et intense, la formation de 10 mois permet d’acquérir tous les outils et réflexes, pour devenir une professionnelle épanouie.

Les nombreuses structures d’accueil pour les enfants sont d’autant de lieux d’exercice pour le métier d’auxiliaire de puériculture : crèche, jardin d’éveil et halte-garderie. L’enfant y reste durant plusieurs heures, en l’absence de ses parents.

Les structures médicales comme la maternité, le service de néonatalogie ou la pédiatrie, prennent en charge de manière globale, la santé de l’enfant, au cours de séjours d’hospitalisation ou de consultations.

Dans le cadre de la protection de l’enfance, la pouponnière sanitaire ou sociale accueille des enfants, dont le contexte familial les met en danger et demande un retrait par les services sociaux.

L’IME (institut médico-éducatif) s’adresse aux enfants en situation de handicap, qui nécessitent un accueil de jour ou permanent.

Structure de proximité, la PMI permet aux parents d’assurer un suivi de l’enfant de 0 à 6 ans et de bénéficier de conseils de professionnels.

L’obtention du concours ouvre les portes de la fonction publique hospitalière et territoriale. L’auxiliaire de puériculture peut également faire le choix de travailler dans le secteur privé.

A noter que le statut de l’auxiliaire de puériculture dans le secteur public et privé diffère de manière significative.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’accès sans diplôme à la profession
Le métier d'auxiliaire de puériculture

L’engouement autour du métier d’auxiliaire de puériculture n’est plus à démontrer. Le nombre de personnes qui tentent le concours ne cesse d’augmenter et le taux de réussite diminue de manière inexorable, face à cette croissance de candidatures.

Il est impératif d’être motivée et déterminée pour son orientation professionnelle. Cette profession peut être une vocation de toujours ou un choix professionnel découvert au détour d’un stage ou d’un CDD.

Il est nécessaire de bien se préparer au concours, pour optimiser ses chances de réussite et se démarquer d’une rude concurrence.

Le métier d’auxiliaire de puériculture est accessible à toutes, sans condition de diplôme.

Il est nécessaire d’avoir en tête les compétences et qualités de l’auxiliaire de puériculture : l’écoute, la patience, l’empathie et le sens des responsabilités font partie des qualités à avoir en tant que professionnelle à l’aise dans son métier.

Un travail d'équipe en collaboration avec des professionnels
Service auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture doit savoir travailler en équipe, à laquelle elle est pleinement intégrée.

La communication au sein du personnel est déterminante, lors de la prise en charge d’un enfant ou pour l’avancée d’un projet éducatif.

Occupant une place centrale dans une équipe, que ce soit dans un hôpital ou une structure d’accueil, elle exerce sous la direction d’une infirmière-puéricultrice, d’une éducatrice de jeunes enfants (EJE) ou un pédiatre.

Avec une prise en charge pluridisciplinaire de l’enfant, la professionnelle de la petite enfance peut être amenée à collaborer avec une psychologue ou une psychomotricienne.

Elle partage les tâches d’hygiène des locaux, avec des agents d’entretien. Elle s'occupe de l'animation et partage des tâches d'éveil, avec des aides-maternelles, qui sont souvent titulaires d'un BEP Carrières sanitaires et sociales (CSS), du Bac Professionnel Accompagnement, Soins, Services à la Personne (ASSP) ou du CAP Petite enfance.

Peu importe le lieu d’exercice de l’auxiliaire de puériculture, sa mission fondamentale est l’accompagnement de l’enfant dans son quotidien.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS