Travailler dans la fonction publique

Suite à l’obtention du diplôme d’Etat, l’auxiliaire de puériculture doit passer les concours de la fonction publique hospitalière et territoriale, pour devenir fonctionnaire.

En exerçant le même poste dans la fonction publique, les auxiliaires de puériculture peuvent connaître une réelle différence de statut.

La fonctionnaire titulaire bénéficie de la sécurité de l’emploi, tandis que les contractuelles peuvent voir leur contrat non renouvelé. Les non titulaires ont les mêmes devoirs que les fonctionnaires : 1 auxiliaire sur 6 est contractuelle dans la fonction publique.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

L’entrée dans la fonction publique hospitalière et territoriale

20% des auxiliaires de puériculture de la fonction publique travaillent en hôpital !

La proportion d’auxiliaires de puériculture dans la fonction publique territoriale domine : environ 80 % des professionnelles titulaires sont des agents territoriaux de la petite enfance.

Le concours externe est sur titre, dans le sens où le diplôme d’Etat est obligatoire. Il est assorti d’épreuves tels que des tests d’aptitude ou un écrit sur la fonction publique et la profession, qui demandent une réelle préparation. De plus, la candidate passe un oral de motivation devant un jury.

Son obtention n’est pas synonyme de titularisation immédiate. L’auxilaire de puériculture ne bénéficie pas du statut de fonctionnaire titulaire, mais de stagiaire, durant une année.

Au sein de la fonction publique hospitalière ou territoriale, l’auxiliaire de puériculture peut bénéficier d’évolution de carrière grâce à :

  • Un concours interne.
  • L'obtention d'un avancement ou d'une promotion, via un examen professionnel.

Les fonctionnaires des collectivités territoriales et de l’Etat sont affiliés à un régime particulier de sécurité sociale et de retraite.

Ecarté du licenciement, le fonctionnaire bénéficie de la sécurité de l’emploi. Le licenciement professionnel pour insuffisance professionnelle est un fait rarissime.

Comme le fonctionnaire n’est pas propriétaire de son poste, il peut être amené à faire preuve de mobilité. A partir du moment où le poste qu’il occupe est supprimé, l’agent est reclassé.

3 mesures de mobilité peuvent être prises en fonction des besoins du service ou à sa propre demande :

  • Une mutation externe, vers un autre établissement public.
  • Un détachement, qui est le positionnement dans une structure annexe à l’hôpital ou la crèche.
  • Une mise à disposition. L’auxiliaire travaille au sein d’un autre établissement public, alors qu’elle est considérée travailler dans son administration d’origine et perçoit le même salaire.
Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’auxiliaire de puériculture stagiaire / titulaire dans la fonction publique
Période de titularisation de l'auxiliaire de puériculture

Lors de son intégration dans la fonction publique, l’auxiliaire de puériculture est stagiairisée . Durant une année, elle est pleinement intégrée au fonctionnement du service.

Le stage est une période probatoire qui sert à vérifier si la future auxiliaire de puériculture a bien les aptitudes professionnelles pour occuper le poste.

En cas de doute sur les capacités de la professionnelle, le stage peut être prolongé d’une année, après avis de la commission paritaire administrative (CPA).

A la fin du stage, si les facultés professionnelles de la stagiaire sont jugées suffisantes, l’auxiliaire de puériculture est titularisée.

La titularisation peut être refusée, après avis préalable de la CPA, en cas de faute disciplinaire du stagiaire, insuffisance professionnelle, inaptitude physique, perte des droits civiques et mentions incompatibles inscrites au bulletin n° 2 du casier judiciaire, avec l’exercice des fonctions.

Avec la titularisation, l’auxiliaire de puériculture bénéficie de la sécurité de l’emploi mais n’est pas propriétaire de son poste. Elle peut faire l’objet de mesure de mobilité une mutation interne (dans un même établissement), une mutation externe (en changeant d’établissement), un détachement (dans une structure annexe au lieu de travail initial) ou encore une mise à disposition (au sein d’une autre administration, tout en gardant son statut dans son administration d’origine et avec le même salaire).

L’auxiliaire de puériculture contractuelle, dans la fonction publique
Travailler dans la fonction publique

L'emploi d’auxiliaire de puériculture contractuelle est indispensable pour les besoins de flexibilité d’un service. Le contrat peut être également établi dans l’attente d’une titularisation. Aujourd’hui, les contractuelles représentent près de 15% de l’effectif dans la fonction publique hospitalière.

Cette expérience professionnelle peut être un moyen de consolider son CV et de savoir si le travail dans le secteur public est compatible avec ses objectifs professionnels, avant la préparation du concours.

Il est possible de travailler dans la fonction publique, de manière ponctuelle, par le biais de contrats à durée déterminée (CDD). Comme dans le secteur privé, une auxiliaire de puériculture peut être embauchée pour :

  • Un remplacement momentané comme un congé maladie ou congé maternité, pour pallier à la vacance d’un emploi.
  • Un surcroît de travail, que les besoins du service justifient.
  • Une mission temporaire.

Au bout de 6 ans de CDD, l’agent contractuel se voit titularisée.

Les agents contractuels sont soumis aux mêmes obligations que les titulaires : devoir de réserve et d’obéissance à la hiérarchie, secret professionnel... Ils ne bénéficient pas des mêmes droits qu’une fonctionnaire titulaire, tels que les primes.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS