L’entretien avec le jury du concours

Dernière étape avant l’entrée en école d’auxiliaires de puériculture, l’oral sert à déterminer si la candidate est prête à devenir une professionnelle de la petite enfance.

Si les 2 épreuves d’admissibilité ont permis de vérifier les connaissances de la candidate, l’oral est réellement une épreuve de sélection. Les examinateurs cherchent à creuser les éventuelles lacunes et connaître les raisons qui vous poussent à vous présenter à ce concours.

Vous cherchez à préparer le concours d'Auxiliaire de puériculture ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en Ecole. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

L’exposé sur un sujet sanitaire et social

Le déroulement d’un oral est sensiblement identique dans tous les organismes de formation.

La préparation de 10 minutes doit être optimale : la candidate doit mettre en brouillon les idées directrices du thème et dégager les problématiques sous adjacentes.

Il est nécessaire d’organiser son brouillon, de manière à être détachée de ses notes et exposer son travail, en regardant le jury. Lors de la préparation, il est capital de garder son sang-froid. Le temps imparti de 10 minutes est très court, ce qui demande d’être concentrée et concise.

Essayez de préparer une introduction et une conclusion, car durant un oral, l’entrée en matière, ainsi que la fin de l’oral peuvent être difficiles. Il est rassurant d’avoir des phrases prêtes, pour se lancer face au jury.

Suivant les établissements organisateurs, les candidates préparent leur oral seules dans une salle ou à plusieurs, sous la surveillance d’un examinateur. Par souci d’équité, au bout de 10 minutes, toutes les personnes doivent arrêter leur préparation et attendent leur passage devant le jury.

Un sujet, qu’il soit sous forme de question ou de texte, amène à s’interroger sur une problématique. Le jury attend que vous mettiez en exergue cette question et que vous y répondiez de manière organisée. Un plan en 2 voire 3 parties est vivement recommandé, pour organiser ses idées et construire son développement.

Les sujets pour les concours peuvent être divers. Il est essentiel de se préparer à des sujets très classiques, comme L’enfant et la télévision, Le sport et l’enfant ou encore L’obésité chez l’enfant.

Le thème de l’oral peut également être un sujet d’actualité : la lecture de revues spécialisées est un atout supplémentaire, pour une bonne préparation.

Le jury peut se montrer déstabilisant, en abordant des sujets sur la mort ou l’intimité de l’enfant. Il attend des réponses, grâce auxquelles la candidate se place en tant que future professionnelle de la petite enfance et non une vision personnelle du sujet. La préparation à des questions alambiquées fait souvent partie du concours d’auxiliaire de puériculture.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’entretien de motivation devant le jury
Entretien avec le jury

L’oral d’admission d’une durée de 20 minutes se divise souvent entre l’exposé et sa présentation au jury.

Il ne reste donc que 10 minutes aux examinateurs pour montrer sa détermination, pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture.

Généralement, la candidate présente son parcours professionnel, comme si elle énonçait son CV. Privilégiez un côté naturel : le jury apprécie d’avoir un échange et non d’écouter une récitation.

Ensuite, le jury pose des questions sur les raisons qui la poussent à se présenter à ce concours. La personne doit donc expliquer le pourquoi du choix de ce métier. Il n’y a pas de réponse type. Certaines candidates se présentent au concours, par vocation, d’autres pour consolider une expérience professionnelle dans l’enfance...

Il est tout de même impératif de mettre en avant que le métier d’auxiliaire de puériculture est votre projet professionnel et que vous êtes motivée pour atteindre votre but.

Exemples de sujets pour l’oral d’admission
Préparation de l'entretien avec le jury

Les thèmes de l’épreuve d’admission sont souvent en relation directe avec l’enfance, afin que la future auxiliaire de puériculture puisse exposer ses connaissances, en la matière.

Voici des exemples de sujets données aux candidates.

  • La mode des préadolescentes (vers 10 ans) s’oriente vers des propositions de vêtements non adaptés à la morphologie de cette tranche d’âge (silhouette d’âge, style lolita...)
  • Des mesures ont été prises pour l’intégration d’enfants porteurs d’un handicap, répondant à la notion d’accueil de tous les enfants à l’école. Qu’en pensez-vous ?
  • Le poids du cartable est considéré, par le ministère de l’Education nationale, comme un problème de santé publique. Quelles sont, pour vous, les mesures préventives ?
  • L'addiction aux jeux vidéo : quelles sont les répercussions sur la santé ?

Les grossesses précoces, le tabagisme passif, l’allaitement maternel, l’obésité de l’enfant et de l’adolescent sont des sujets récurrents pour l’oral d’admission.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS